AJAX progress indicator
Chercher : (effacer)
  • a

  • A la nique sa mère
    Expression utilisée sous forme d’adjectif. Bâclé, à la va vite. Ex. : « Vas-y j’devais écrire un texte, j’ai fait ça à la nique sa mère, frère ! ».
  • Afficher
    v. t. 1° Faire en sorte qu’une personne se fasse remarquer pour lui faire honte. « En chantant comme ça, tu nous affiches tous ! ». 2° loc. Se taper l’affiche. Se faire humilier, avoir honte de soi ou d’un autre. « Je suis tombé dans la cour, je me suis tapé l’affiche devant tout le monde !(...)
  • Ahcheum
    Terme originaire du dialecte maghrébin signifiant avoir honte.
  • Ainani
    Du dialecte maghrébin, aux yeux de tous, ouvertement (région lyonnaise).
  • Akhi
    Nom masculin signifiant frère en arabe.  
  • Ap ou Aps
    Verlan du mot "pas". Ex : Ché aps ou ché ap signifie : " Je ne sais pas"
  • Arioul
    Mot berbère signifiant âne, et terme utilisé par les maghrébins de la banlieue lyonnaise pour se désigner eux-mêmes (région lyonnaise).
  • Arrache (à l’arrache)
    loc. 1° De justesse. « J’ai fini le contrôle à l’arrache, deux secondes avant que la prof ramasse ». 2° Qualifie une action effectuée rapidement sans grande qualité, un travail bâclé. « J’ai fait mon travail trop à l’arrache, je vais avoir une mauvaise note ».
  • Avoir la mort
    Expression gitane signifiant être en colère. (Région lyonnaise)
  • b

  • BAE
    Petit ami ("Before Anyone Else" : avant quiconque).
  • Baille
    1. Argent en argot. (Région lyonnaise) 2. Une affaire, un deal (pas de stupéfiant).
  • Balle (de la balle)
    loc. Qualifie quelque chose de remarquable. « C’est trop de la balle ton stylo ».
  • Balnave
    A l’origine battre le nave, simuler la folie, signifie draguer, raconter aussi des mensonges dans un but bien précis (région lyonnaise).
  • Bananer
    1. Bananer quelqu'un : duper quelqu'un. 2. Se faire bananer : se faire avoir, se faire rouler.
  • Bandeur
    (Marseille) Peut désigner aussi bien le jaloux que la personne trop admirative. “C’est des bandeurs de longue y te suivent”
  • Baroder
    Verbe (ou se baroder ).  Se promener (en voiture ou à pied).
  • Barreau (avoir le)
    Se dit d'un homme qui a une érection. L'image est pour le coup assez évidente.
  • Barry White
    Célèbre chanteur de soul music Barry White est devenu à Mantes-la-Jolie (région parisienne) une expression populaire pour signifier quelqu'un qui saoule. Un particularisme régional qui peut s'employer tel quel ex. : "Vas-y le gars barry white ! Il nous a saoulé d'une force". Par extension le(...)
  • Bastos
    In www.dictionnairedelazone.fr étym. 1. Du nom de la marque Bastos père et fils, fabriquant de cigarettes à Alger, les cigarettes représentant par analogie les cartouches de fusil. - 2. Analogie entre l'effet produit par le tir d'une balle d'arme à feu et la beauté d'une belle femme.
  • Bâtard
    Nom masculin. Souvent employé dans un sens positif il exprime une marque d’admiration (ex : « Ouah l’bâtard, il a acheté la dernière Porsche Cayenne ! » Le mot, à l’image de l’expression « fils de pute », peut être aussi employé dans un sens plutôt neutre d’un langage courant urbain(...)
  • Bâtard (Ah l’bâtard)
    Nom masculin. Le terme exprime, le plus souvent, un aveu de la valeur d’un propos ou d’un acte, ex.  « Ah l’bâtard, il a eu 18/20 en math ».
  • Bébar
    Verbe. Verlan du mot Barber. Action préméditée d’un petit larcin sur un tiers. Ex. : « Il m’a bébar ma clé USB».
  • Bédave
    Mot d'origine gitane. Fumer (pas des cigarettes).
  • Belheni
    De l’arabe, prononcez«belarani».Faire genre.  Ex.:«Il a voulu faire belheni le beau gosse».
  • Béo
    (Marseille) Nom masculin, le béo désigne le zdeh/joint de pilon bien chargé, jeux de mot entre le bédo, qui désigne en argot le pétou de beuh, et béou qui signifie beau en provençal. “Envoie le béo le couz, c’est pas une shtoune.”  
  • Beuj
    Verlan du mot "Jambe".
  • Biatche
    Vient de l'anglais : Bitch (garde, chienne). Signifie une allumeuse, une fille très chaude.
  • Biche
    (Marseille) Nom masculin, si la biche est la proie des prédateurs de la forêt, le biche est la proie de toutes les moqueries de son quartier, homologue du boloss parisien. Comme son équivalente parisienne l’expression a été décliné en verbe : bolosser, bicher , action de faire la misère.(...)
  • Bicrave
    Nom ou verbe, d'origine gitane. Dealer, vendre des substances illicites.
  • Bien ou bien ?
    Expression. Forme de salutation typique du langage urbain comportant un effet de style basé sur la répétition et un jeu de mots. En d’autres termes : « Est-ce que ça va ou pas ? »
  • Bifle
    Nom féminin construit avec les mots Bite et gifle. Une gifle réalisée avec son sexe.
  • Bifler
    Verbe construit avec les mots Bite et Gifle. Action de « gifler » quelqu’un à l’aide de son sexe.
  • Biturer
    verbe. Voler. Ex. : « J’biture une bécane »
  • Blaze
    n. m. C’est un nom, un prénom ou un surnom que l’on se donne. Étym. Dérivé du mot « blason ».
  • Blédard(e)
    Étym. tiré du mot " bled ". 1. Désigne une personne fraichement immigrée, qui se croyant parfois intégrée, est trahie par son accent ou la classe de son look. 2. Désigne une personne ringarde et qui ne connait visiblement pas les us et coutumes locaux.  Ex. "Le gars est habillé comme un(...)
  • Blindé
    Bourré de monde, plein à craquer. Ex. : "Hier on a été en boîte, c'était blindé." Être riche, fortuné.e. Ex. : "Lui il joue le crevard mais en fait il est blindé"
  • Bogoss (Belgoss)
    n. c. Étym.  : contraction des mots « beau /belle» et « gosse ». 1. Désigne une belle personne, qui a belle allure, un bon style, un beau physique. « Je kiffe le nouveau, c’est trop un bogoss ». Abréviation : BG. 2. Avec classe. "Il a fait son créneau bogoss, du premier coup"
  • Boloss
    1. Un bouffon 2. Une personne qui se fait facilement avoir.
  • Boug’Zer
    Personne (souvent afro) définie par le groupe comme traînant dans les gares, s’habillant avec des couleurs vives et arborant une coupe de cheveux improbable ;il passe son temps à draguer, danser et se battre. Les Boug’Zer sont liés au mouvement Cyber et à la Cybérance.
  • Boul
    Les fesses. Ex. "Cette meuf là elle a trop un gros boul"
  • Bouyave
    Verbe, vulgaire, d'origine gitane : faire l’amour, ex : « Elle, je l’ai bouyave ». Dans l’imagerie urbaine, on s’image une scène assez glauque, en tout cas pas à l'avantage de la femme.
  • Bubar
    Verlan du mot "Barbu". Les bubar désignent ce qu'on appelle communément les salafistes.
  • c

  • C'est pété
    Expression signifiant que la chose en question est nulle, ou que celle-ci est dépassée.
  • Camtars
    Camions en argot lyonnais.
  • Capter
    1. Rejoindre quelqu'un. Ex. : "On s'capte au Mc Do ou quoi ?" 2. Comprendre.
  • Carna /karna
    Issu du verlan du mot « arnaquer » devenu « quéarna » contracté en « carna » : arnaquer. (ex : « je lui ai carna 30 euros).
  • Carotte
    Etym. : cf la carotte qu'on place devant l'âne sans qu'il puisse l'atteindre afin de le faire avancer. v. Petit vol effectué par ruse. « Il vous a carotte dix euros » ; « Elle m’a carotte mon stylo ». Remarque : Conjugué, on peut aussi bien dire « carotté » que « carotte ».
  • Casser les couilles
    Expression. Stade supérieur de l’exaspération. Pour plus d’effet, placer un accent tonique sur la première syllabe. Ex. « Comment y casse les couilles la-uisse ! » (Comment il m’exaspère celui-là !)
  • Cassosse ou Cassoce
    Étym. : de « cas social ». n. m. Péjoratif. Personne présentant des difficultés sociales ou économiques. « Lui c’est un vrai cassoce, il ne peut même pas s’acheter un cahier ».
  • Chabe
    Mot originaire du romani : regarde.
  • Charbonner
    verbe. 1. Dealer 2. Travailler
  • Chatte
    (voir aussi teuch en verlan contracté) Nom féminin. Désigne le sexe féminin, mais la version en verlan contracté « teuch » reste beaucoup plus utilisé. Les deux mots peuvent également signifier la chance, ex. : « Avoir de la chatte », ou « Avoir de la teuch ».
  • Chelou
    Verlan du mot "louche". Quelque chose d'étrange, de particulier, qu'on ne s'explique pas. Ex. "C'est chelou, on a bien parlé hier mais là elle est passée devant moi sans me calculer".
  • Cher
    Terme signifiant très, beaucoup. (région lyonnaise)
  • Chiller
    Verbe. De l’anglais To chill (se détendre). Passer un moment plaisant ou agréable. Ex. : « Passe chez moi avec Marc, on va chiller ce soir ».
  • Chirdé
    Adjectif, verlan du mot « déchiré ». Complètement saoul. Ex. : « Etre chirdé ». Le terme emphatique peut également signifier manger - « Chirder un big-mac » (c’est que vous aviez alors vraiment très faim) - ou battre à plate couture, au sens propre comme au sens figuré – « Elle est rentrée(...)
  • Chlag / shlag
    Nom masculin. Un toxicomane. Par extension (péjoratif). Un ‘vieux’ gars, un minable.
  • Chnek
    De l’allemand schnecke « escargot » , analogie avec le sexe de la femme, par extension chance.
  • Chouel
    Mot utilisé en région parisienne (Chanteloup les Vignes), issu de CHAP " c'est chap!" = c'est pourri, c'est naze. Idem pour "c'est chouel!"
  • Chouf
    Verbe. Mot arabe signifiant "regarder". S’emploie presque exclusivement à la forme impérative : « Chouf la meuf ! » (Regarde la femme). Nom masculin. Un chouf est un guetteur dans le traffic de stupéfiant dans les quartiers.
  • Chourave
    v. t. Prendre un objet à quelqu’un sans lui demander. « Le gars lui a chouravé son vélo ! ». Conjugué, on peut aussi bien dire "chouravé" que "chourave" (ex "Je lui ai chourave sa casquette") Étym. Du Romani « tchorav », voler.
  • clicli
    De Clignancourt (célèbre marché aux puces parisien) Ex : « Je l’ai tchatché comme un vendeur de Clicli » (je l’ai embobiné comme un vendeur de Clignancourt).
  • Coffrer
    (se)Coffrer ,Verbe pronominal. Action de se mettre quelque part, notamment dans un endroit discret. Ex. : « Hier on s’est coffré avec des meufs ».
  • Colis piégé
    Expression pour signifier une photo retouchée d’une fille sur Facebook.
  • Collègue
    (Marseille) Nom masculin, détourné de la signification française du collègue, camarade de travail, le collègue est ici une appellation plus affective. Le collègue est l'équivalent du fraté, du poto, du sang , du sancho ou du pote. “Oh collègue, tu as pisté la grosse folle. ”
  • Comment ça ?
    Expression de désaccord qui consiste à reprendre les propos de l’autre. Exemple un videur en boîte de nuit vous recale et vous n’êtes pas d’accord : « Non ce soir c’est pas possible ! » « Comment ça c’est pas possible ? » « Non non c’est pour les habitués » « Comment ça pour les habitués ! » etc
  • Condé
    (Marseille) Nom masculin, désigne le poulet, le képi, le schmit, ham, le flic. En référence aux princes de Condé (une branche de la maison de Bourbon) qui furent responsables de différentes grandes répressions jusqu’au 16eme siècle. “Arrha, cavale y’a les condés.”
  • Coup de crasse
    Expression. Entourloupe. Faire un coup de crasse.
  • Coup de pression
    (Ou coup de CP, initiale de Coup de Pression). 1. Expression d’une autorité morale ou physique souveraine contre laquelle on ne peut s’opposer. « Son daron (père) lui a mis un coup de CP, direct ! Il a rien pu dire»
  • Cramé(e)
    Adjectif. Exprime la folie dangereuse. Ex. : « Laisse le tranquille, lui c’est un cramé » (sous entendu ça peut facilement devenir dangereux pour vous). Se faire prendre. Ex. : "il a triché il s'est fait cramé par le prof".
  • Cramer
    Verbe. Exprime la folie dangereuse. Ex. : « Laisse-le tranquille, lui c’est un cramé » (sous entendu ça peut facilement devenir dangereux pour vous). Prendre sur le fait. Ex. : "Il a essayé de tricher, il s'est fait cramer par le prof" [audio(...)
  • Crari (faire crari)
    loc. Personne qui fait semblant de faire quelque chose, crâner. « Il fait crari qu’il va sauter par la fenêtre ».
  • Crevard(e)
    Nom. Radin. Ex. : « Vas y joue pas l’crevard ». Le mot est également une marque d’indigence, de dénuement ou de manque d’éducation, ex. « marcher comme un crevard » ou « Il a tapé son grec comme un crevard » (il a mangé son sandwich grec comme un affamé).
  • Cybérance
    Nom féminin. Courant social d’adolescents sur Facebook aujourd’hui sur le déclin, avec ses propres codes et son propre langage. « Les mecs d’Internet qui s’inventent des vies (…) Elle s’appelle Fatou mais elle se fait appeler Keysha ! En plus ils écrivent chelou (verlan du mot louche et(...)
  • d

  • Daïe
    Die, daïe, daïlle (prononcez daïlle) Adj. : vient de l’anglais « to die » (v. mourir) : I. Être fatigué à l’extrême. Ex : « ‘Tin, j'suis die ! ». Claqué, crevé, fracassé, défoncé, etc. II. Être sous emprise complète de substances licites ou illicites (type alcool, canabis, etc.). Ex : « ‘Tin,(...)
  • Daille
    Adjectif issu du verbe anglais « to die » (prononcez « daille ») mourir. Signifie être défoncé à l’alcool ou au cannabis. (ex : J’ai tizé (bu) chanmé (méchamment) j’suis daille).
  • Dailler (se)
    Verbe pronominal issu du mot daille. Ex : « Hier j’étais un teboi (boîte de nuit), j’me suis daillé de ouf (méchamment) mon gava (mon pote) »
  • Daillité
    Nom féminin. Etat second dû à l’alcool ou au cannabis. syn : ivresse (pour ce qui est de l’alcool), fonzdé (verlan de défoncé) pour l’alcool ou le cannabis.
  • Dans l’âme
    Expression lyonnaise signifiant trop bien.
  • Dar
    Adjectif. Dur. Deux origines trouvées du mot. 1. Verlan du mot Hard (dur, en anglais) 2. Mutation de l’expression : « c’est chaud », devenu : « c’est chaudard » pour finir avec le diminutif « c’est dar ». Le mot peut aussi être utilisé comme adjectif emphatique signifiant « bien » ou « super »(...)
  • Daron(ne)
    Nom masculin. Père (mère). Mot issu du vieux français.
  • Daté
    Tuer, mettre une date de mort (région lyonnaise).
  • De ouf
    Verlan du mot fou. Gravement ou beaucoup ». Ex « Je suis inquiet de ouf pour mon avenir.
  • Degun
    (Marseille)  “Comme on craint dégun fra !” personne , le dégun étant d’ailleurs celui qui n’est rien. “T’es un dégun ma parole.”
  • Deks
    Verlan de condés : la police (région lyonnaise).
  • Deublé
    Verlan du mot "Bled". 1. Pays d'origine (généralement du continent africain) de soi ou des parents où l'on retourne parfois. 2. Symbole péjoratif ou risible de ringardise ou de contrefaçon grossière.
  • Deuh
    (Marseille) Verbe, signifie provoquer l'énervement. Celui qui deuh est agaçant “tu deuh”. Il se dérive en deuhman celui qui deuh. Si le verbe est dans son usage premier, invariable, on observe aujourd’hui des conjugaisons inspirées de la langue française. L'étymologie la plus probable(...)
  • Deuspi
    Adj qual. Verlan du mot anglais « Speed », signifiant « Rapide ». 1. S’emploie pour signifier la rapidité à faire quelque chose. Egalement teinté d’une notion d’efficacité. Ex : « Il s’est réveillé en retard, il a fait son sac deuspi pour ne pas rater son train ». Peut également s’employer(...)
  • Dicave
    Du romani dikh, regarder. (lieu : région lyonnaise)
  • Dinder
    Verbe signifiant être pris pour une dinde. (Lieu : région lyonnaise)
  • Direct
    Adverbe. Marque la spontanéité d’une action. Ex. : « Il m’a énervé, je l’ai giflé direct ».
  • Disquetteur(euse)
    Nom. Un(e) menteur(euse), un(e) arnaqueur(euse).
  • Douiller
    v. 1° Arnaquer, tromper. « J’ai douillé le boulanger avec la monnaie ». 2° Avoir mal physiquement ou mentalement. « J’ai douillé, tu m’as donné un coup dans les dents ». 3° Banquer, payer cher. « Nous avons douillé pour acheter la ps3 ».
  • douzé
    Il m'a douzé = il m'a eu (je me suis fait avoir).
  • Douzer (se faire)
    Se faire Douzer : se faire avoir (Lieu : région lyonnaise)
  • Dribbler
    Tromper quelqu'un ou esquiver des questions ou des faces à faces gênants. Laurent Gbagbo, l'ancien chef d'état ivoirien, avait notamment comme surnom Juninho (du célèbre joueur de foot brésilien), pour son art d'esquiver les questions gênantes.
  • e

  • Endormir
    Verbe. 1. Détourner habilement une conversation dont on n’a pas envie d’aborder le sujet (syn. Esquiver) 2. Garder un objet qu’on vous a prêté. Ex. : « Il m’a endormi mon briquet ». (syn. Bébar, verlan du mot Barber, Péta, verlan du lot Taper, Karna, verlan du mot Arnaquer, Chourave).
  • Enjailler ou s'enjailler
    Verbe. Origine Côte d’Ivoire. Issu du verbe anglais « to enjoy », s’amuser. Vivre un très bon moment. Ex. : "Hier on s'est enjaillé à la soirée". Au rang des déclinaisons linguistiques on trouve le nom "enjaillement".
  • f

  • Façon
    Terme elliptique. : A la manière de. Ex. : « Il a voulu la jouer façon ». En doublant le mot, vous doublez le sens, ex : « Il a voulu la jouer façon façon ». (syn. Faire genre)
  • Faire de la 2 et demi (ou de la 4 cinquante)
    Faire de la moto cross (250 ou 450 cc)
  • Faire de la D
    Frimer pour que les gens vous regarde. Ex : « je vais prendra ma bécane et je vais aller faire de la D devant le lycée ». « Il fait trop de D lui ! »
  • Faire du sale
    Faire quelque chose de mauvais à quelqu'un. Ex. : "Lui il a voulu me rotka, je vais lui faire du sale".
  • Faire le canard
    Faire le lover, le toutou, le bolosse avec une fille. Parler d’une voix douce. Le canard se montre très discret pour ne pas se faire chambrer par ses amis et fait tout ce que la fille lui dit. (Syn. Faire le David Beckam).
  • Faire le David Beckam
    Expression inspirée du nom du joueur de football anglais, considéré comme un beau gosse de la mort. Jouer la carte de l’élégance, du discours et être attentionné et prévenant.
  • Faire le gars
    Jouer un rôle, se montrer
  • Faire le malin
    Provoquer, chercher la bagarre.
  • Faire le Rocco
    Verbe inspiré de Rocco Siffredi, célèbre acteur de films X. Parler sans détour avec une fille pour faire l’amour. Parler cash.
  • Fais pas ta pute
    Expression. S’applique à toutes les actions basses et méprisables. Ex. : la lâcheté, la mesquinerie, la médisance… Ex. : « Hé Xavier, prête-moi ton téléphone vite fait » « Non » « Vas-y, fais pas ta pute ». (Syn. Jouer le bâtard ou le tarba, en verlan).
  • Fake
    Issu de l'anglais. Faux, simulé.
  • Fête (croire que c'est)
    Locution. Croire que c'est la fête signifie croire que tout est permis. Ex. : "Le gars il m'a taxé ma veste tranquille, il a trop cru que c'était la fête !"
  • Feumeu
    Nom féminin verlan du mot femme. Une fille ou une femme.
  • Flingué(e)
    Adjectif. Nul(le). Ex. : «  Le film était tout flingué ». Le terme désigne également la folie bas de gamme, ex. : « Il est content d’avoir traversé le périphérique à pied, il est flingué dans sa tête ». Pour exprimer la folie dangereuse on emploiera le terme « Cramé », ex. : « Laisse(...)
  • Fone'tel
    Nom masculin. Verlan du mot "téléphone". S’emploie essentiellement pour désigner un coup de téléphone.
  • Forceur
    Nom masculin. Une personne qui essaie de s’intégrer à tout prix. Syn. : un «insisteur».
  • Fraté
    Marseille étant une grande famille nous sommes tous comme cousins voir frères. Fraté vient du corse pour le frère et même quand on s’adresse à un étranger, il peut très vite être le fra, fraté, le/la couz, le zin, tonton , fils ou certaines fois papa. “Bien , fraté fait lui manger ses(...)
  • g

  • Gamoutche
    Mot certainement originaire du romani pour désigner une fille.
  • Garde la pêche
    Expression. Garde le moral (ex : « t’as pris une pige, garde la pêche poteau»). Econduire une demande, expression idiomatique pouvant signifier « ça va pas la tête ! » ou « prend pas la confiance » (ex : « Tu me prêtes ta voiture pour un mois ? » réponse : « Vas-­‐y garde la pêche ! ».
  • Gava
    Nom masculin. Ami proche. Ex. : « Lui c’est mon gava sûr ! »
  • Gazer
    1. Se moquer de quelqu'un, vanner quelqu'un. 2. Faire le malin Ex. : "Lui il gaze trop là, je vais le balayer il va rien comprendre".
  • Go
    Nom féminin, d'origine africaine : Une fille, une petite amie. « Sa go lui a fait une scène de ménage »
  • Golri
    Verlan du verbe rigoler.
  • Goumer
    Verbe. Vraisemblablement du vieux français "gourmer", battre ou donner des coups. 1. Bastonner quelqu’un, avec l’idée de terrasser la personne. Ex : « Il l’a goumé ! » 2. Se battre.
  • Gova
    Une voiture.
  • Grailler
    Manger.
  • Grec
    Nom masculin. Abus de langage pour signifier les sandwichs, plutôt turcs, dont le terme exact, kébab, est également très utilisé. Cf aussi : keugré (verlan du mot « Grec »)
  • Gremlins
    Petits monstres d’un film sorti en 1984 , terme affectueux pour désigner les jeunes voyous lyonnais.
  • Gros
    Nom. Déclinaison francisée du mot "Khoya" (frère en arabe). Khoya est devenu « Kho » en abrégé. « Gros » est la prononciation en français des non-arabophones qui ont du mal à prononcer le son « kh ».   Aussi l'expression "Wesh gros" voudra signifier "Comment ça va mon pote".
  • Grosse folle
    (Marseille) Désigne une fille dont la vie sexuelle lui vaut une réputation négative.  “oh grosse folle que tyé, met un pantalon, non  ??”  
  • Guizy
    (Région parisienne). Nul, pourri. Ex. : " Hier la soirée elle était toute guizy".
  • h

  • Haaaann
    Onomatopée. S’emploie pour mettre de l’huile sur le feu et faire réagir une personne à une situation donnée à laquelle on est extérieur. Incitation à la riposte, physique ou verbale. Le haaaaan se prononce la main devant la bouche pour aiguillonner discrètement et conserver une apparente(...)
  • hagar
    De l’arabe, « hagar » qui signifie « frapper », « porter un coup ». « Hagar quelqu’un » signifie lui faire passer des moments difficiles d’humiliation ou de violence physique. Exemple: "Fais pas le malin par ce que je vais te hagar mon pot' !" Cf www.urbandico.com
  • Halla
    (prononcez "rala". De l’arabe "bordel") Faire la halla : « Pendant les émeutes en banlieue, les jeunes ont fait la halla dans la cité ». Semer le désordre ou le trouble vis-à-vis d’une situation ou d’une personne. « A chaque fois qu’il boit, il devient violent et il fait la halla à(...)
  • Hchouma
    Nom féminin. Prononcez "archouma". Mot arabe signifiant "la honte".
  • Hess
    Prononcez "reisse". Nom féminin d'origine arabe. La misère, la galère. « J’ai raté mon train pour monter sur Paname, c’est la hess ».
  • Hessess
    Mot originaire du dialecte maghrébin. Personne chargée de surveiller un lieu, d’assurer sa sécurité. (Région lyonnaise).
  • hmar
    Mot d'origine maghrébine qui signifie "âne". Il signifiera bête, andouille, débile. Féminin : Hmara. Exemple: "Espèce de Hmar va".
  • i

  • Ièp
    Nom. Du verlan du mot "pied". Ex. : « Ils ont bougé à ièp, comme des crevards »
  • j

  • J'avoue
     Expression. Sert à renforcer un sentiment personnel. Il précède directement le sujet de la phrase ou un pronom personnel. Ex : « Zlatan, j’avoue il est fort » Marque l’acquiescement. Ex. : « Zlatan a mis un de ces buts ! » « J’avoue ».
  • Jacter
    parler en argot.
  • Jaune
    (Marseille) Si le terroir de France produit du rouge et du blanc, le Marseillais se contentera d’un jaune (pastis) de l’usine de Sainte Marthe. “Ma foi, parce que c’est jaune cono”
  • Jbat
    JBAT! = je m'en bats les couilles ! (actuellement utilisé dans l'Ouest de la région parisienne)
  • Jonc
    Abréviation de joncaille qui désigne ce qui est en or et par extension les choses précieuses (région lyonnaise).
  • Jwates
    Mots péjoratifs originaires du romani pour désigner des individus par extension les gitans. A Lyon, l’un des gitans les plus connus est l’illustre Edmond Vidal qui vécut à Décines, une des figures du gang des lyonnais, une équipe de malfaiteurs qui a sévit de 196 7 à 1977. En 2011, Olivier(...)
  • k

  • Kahlouche
    Nom masculin, issu de l'arabe "noir". Prononcez "karlouche". Péjoratif, désigne un Noir. Au féminin : kahloucha
  • Kaïra
    Nom féminin. Verlan du mot "Racaille". Il est le symbole d’une délinquance juvénile ou adolescente. De façon abrupte ou sans se soucier de qui ou de quoi que ce soit. "Il lui a parlé en mode kaïra"
  • Ken
    Verlan du mot «niquer». 1. Action d'avoir des relations sexuelles avec quelqu'un. 2. Avoir quelqu’un en beauté, en narguant directement ou indirectement la personne. "Comment j'l'ai ken ! Je lui ai fait une feinte au foot, il est tombé par terre..." 3. Mort de rire. "Il a voulu se la raconter(...)
  • Keuf
    Nom masculin. Contraction du verlan du mot « flic ». Les keufs sont venus le chécher (chercher) à 5 heures du mat. Ainsi appelés, les keufs représentent, dans l’imagerie urbaine, l’autorité répressive. Le terme de « policiers » est plus neutre. Si la police arrive, ça va, mais si on dit que(...)
  • Keuss
    Adjectif. 1. verlan de « sec ». Se dit d’une personne sèche, maigre en l’occurrence. S’utilise également pour qualifier une personne sans attrait physique ou un événement sans consistance ex. « J’avoue, le concert était tout keuss ». Nom masculin. 2. Verlan du mot « sac ». Un sac. 3. Avant(...)
  • Khaliss
    Prononcez "Rhalisse". Mot wolof (Sénégal) signifiant "argent". Ex. : « Au tieck’s y’a pas de khaliss » (cf Sexion d’Assault) qui signifie "Au quartier, il n’y a pas d’argent".
  • l

  • La Part Dieu
    Plus grand centre commercial au centre ville de Lyon, l’équivalent de Châtelet les Halles à Paris.
  • La vie c'est pas gaufrette
    Expression signifiant "ça n'est pas si facile"
  • Laisse
    Du verbe laisser : s’emploie dans le sens « il ne paie rien pour attendre ». ex : « Non mais lui là, laisse » (syn. : « Rien qu’t’inquiète »)
  • Larchouma
    Nom. Du mot arabe "La hshouma"  signifiant " La honte" (suprême).
  • Lardu
    Policier en argot lyonnais (région lyonnaise).
  • Lasseu
    Issu du verlan de la classe seucla. (lieu : région lyonnaise)
  • Leur
    "Un leur", ou "les leurs" sont les diminutifs du mot "Contrôleur" (trains, métro ou bus). Ex. : "Je me suis fait serré par les leurs hier dans le métro, j'ai essayé de les embrouiller mais y'avait pas moyen".
  • Lopsa
    Verlan du mot "salope". 1. Désigne une fille chaude ou facile. 2. Action de traîtrise ou d'égoïsme (in jouer sa lopsa). Ex. : "Vas y joue pas ta lopsa, prête moi ton phonetel".
  • Lové
    Mot originaire du romani lov pour désigner l’argent (région lyonnaise).
  • m

  • Mago
    Abréviation familière de magasin (région lyonnaise).
  • Manard
    Travailleur manuel. (Région lyonnaise)
  • Maramé
    En région grenobloise, exprime l'exclamation, la surprise. Ex : "Maramé regarde ce fou ce qu'il a fait !"
  • Marave
    Verbe, d'origine gitane : Tabasser. Ex : « Je l’ai marave » ou « Je vais te marave ».
  • Meskine, meskina
    Nom masculin, issu de l'arabe signifiant « le pauvre ». Féminin : meskina. Expression de compassion par rapport à quelqu’un. Exemple :« Meskine, son appartement a brûlé ». Par extension peut également signifier la pitié. Exemple : « C’est pas la peine de faire une tête de meskine, t’en(...)
  • Mettre à l’amende
    Punir, réprimander, blâmer. « Ma mère n’a pas voulu que j’aille à cette fête, donc je l’ai mise à l’amende ». 2° Surpasser quelqu'un, le battre, l’impressionner. « On a joué au foot, on a mis l’équipe adversaire à l’amende ». 3° Emprunter sans avoir l’intention de rendre. Confisquer « C’est(...)
  • Mettre ça bien
    (ou "mettre ça yimb"). En fonction du contexte, peut signifier « Infliger une bonne correction » (bagarre, rencontres sportives…) ou « S’enorgueillir d’une performance sexuelle ». Pour renforcer l’expression, placer un accent tonique plus ou moins long sur le B du mot bien.
  • Mettre une disquette
    Verbe. Embobiner, rouler quelqu’un.
  • Meuf
    Etym. : contraction du verlan du mot "femme". f. Fille, femme, petite copine. « T’as une meuf en ce moment ? ».
  • Mifa
    Verlan du mot "famille".
  • Miribel
    Zone de loisirs avec de nombreux lacs où l’on peut se baigner l’été. Elle est située entre les deux canaux du Rhône à l’est de Lyon (canal de Jonage et canal de Miribel)
  • Mito
    [meetô] Nom mixte. Abréviation de mythomane, du grec « mytho » (fable, légende). Désigne une personne atteinte de mythomanie, forme de déséquilibre psychique caractérisé par des propos mensongers auxquels l’auteur croit lui-même. Dans le langage courant, désigne une personne qui cherche à(...)
  • Mitonner
     Verbe dérivé du mot "mytho". Action de faire le mytho. L’homonyme du mot "mitonner" (cuire longtemps à petit feu) à complètement disparu du langage urbain.
  • Mouille
    Visage en argot lyonnais.
  • Moulon
    (Marseille) Nom masculin issu du provençal. Contrairement à la filade, qui désigne une  altercation aux belligérants identifiés, le moulon est un rassemblement compact et violent d’individus, une sorte de bagarre générale. Par exemple le jeu petit pont-moulon, inclus dans son nom la(...)
  • n

  • Nessbi
    Nom masculin, verlan du mot « business ». Business. Il prend en verlan une dimension underground. Des choses pas très légales. Le mot peut également signifier "être sur un plan drague" ex. : « Il est en nessbi avec la meuf ».
  • Neyret
    Commissaire emblématique de la région lyonnaise mais peu apprécié en banlieue lyonnaise. Condamné à de la prison ferme après avoir côtoyé de trop près certains malfrats.
  • Nique sa mère
    Expression signifiant « Allez vous faire foutre ». Exemple : « Niquez tous vos mères » ou « Qu’il aille niquer sa mère ». Par extension l’expression peut également signifier « mettre une sévère correction ». Exemple : « Lui j’vais lui niquer sa mère » (à prononcer de préférence avec un accent(...)
  • o

  • Oinj
    Verlan du mot "joint", cigarette roulée contenant un mélange de tabac et de cannabis (considéré comme une drogue douce et illégale)
  • Osef
    Acronyme de On S'En Fou.
  • Ou bien ?
    (prononcer en un seul mot "oubien"). Issue de l’Afrique subsaharienne, l’expression cherche l’approbation de son interlocuteur ou de l’assistance. Une fausse question comprenant déjà la réponse. Ex : « Le repas était bon. Oubien ? ». Par extension l’expression a perdu de son caractère(...)
  • Ouam
    Étym. : verlan du mot « moi ». Pron. pers. Moi. « C’est qui Mathieu ? – C’est ouam ! ». .
  • Ouat
    Étym. : verlan du mot « toi ». Pron. pers. Toi. « Arrête, c’est pas ouat qui l’a fait ce dessin ! ».
  • p

  • Partir en couille
    Expression. Se dit d’une situation qui dégénère. Ex. « La soirée est partie en couille après la première embrouille ». Pour un individu, Prendre une mauvaise voie, mal tourner.
  • Passer crème
    Nickel, sans aucun souci. Ex. "J'ai sorti un vieux mito au prof c'est passé crème".
  • Payer
    Verbe. Subir à outrance, ex. : « Il paraît que Daniel s’est fait frappé par son frère » « Ah ouais, il a payé ! ». A prononcer avec une accent tonique sur le P.  
  • Pécho
    Verlan de "Choper". Arriver à ses fins avec une fille (ou un garçon).
  • Pélo
    Pélo est un mot d’origine romani pour désigner un testicule par extension un homme. (Région loynnaise). Attention, le mot peut avoir une connotation péjorative dans d’autres villes comme Grenoble.
  • Perpét
    Abbréviation de perpétuité.
  • Perquiz
    Verbe. Confisquer, emprunter sans demander l’avis de l’autre. « Je lui ai perquiz sa casquette »
  • Péta
    Verbe. Verlan du mot « taper » signifiant ici "voler". ex «  Il s’est fait péta son scooter ».
  • Pétard
    Une belle fille (région lyonnaise).
  • Pickpocker
    Verbe. Faire le pickpocket.
  • Pillave
    Du romani piyav (boire) : boire de l’alcool.
  • Pilons
    Des enfants en argot lyonnais.
  • Pister
    (Marseille) Verbe, faire une observation, remarquer, regarder . “Vé, Tya pisté ? Fanny rien quelle m'emboucane oh ! ”
  • Plane
    Mot issu du verbe planer : un rêve (région lyonnaise).
  • Posticher
    Verbe. Squatter. Ex. : « Wesh les gars ça postiche ou quoi ! ». Le verbe s’emploie également à la forme pronominale, se posticher, et signifie se poser quelque part. Ex. : « Vas-y viens on se postiche au Mac Do».
  • Poukave
    Mot originaire du romani pouk, prhouk signifiant dénoncer, trahir.
  • Prendre la confiance
    Expression. S’enhardir un peu trop. Ex. : «  Toi t’as trop pris la confiance ».
  • Psartek
    Mot arabe signifiant "félicitation" Ex. : "Psartek les nouvelles chaussures !"
  • Psychopathe
    (Un truc de…) Expression un cran au-dessus de l’expression « Un truc de ouf » et désignant une situation invraisemblable. Ex. : «Truc de psychopathe, j’ai trouvé 500 E par terre ! »
  • q

  • quetru
    Verlan du mot "truc".
  • r

  • Racler (se la)
    Se moquer en argot lyonnais.
  • Raclure :
    Mot argotique pour désigner une personne sans scrupule ou avare.
  • Randek
    Dialecte maghrébin (algérien) signifiant attention.
  • Rate
    Abréviation de ratière, piège à rats par extensions devenus prison (région lyonnaise).
  • Relou
    Verlan du mot "Lourd". Nom ou adjectif. 1. Ennuyeux, chiant. Ex. : "Vas-y c'est relou, ça fait trois fois que je recommence l'exercice" 2. Une personne chiante.
  • Renoi
    Nom masculin ou féminin. Verlan de noir. Un(e) noir(e).
  • Réssoi
    Nom féminin. Verlan du mot "soirée". Le mot désigne communément une fête.
  • Reun
    Nom masculin, du verlan première génération du mot « noir » pour désigner une personne noire. Mais l’expression est rapidement tombée en désuétude. Employée de nos jours, elle serait synonyme d’un Noir gentil, relativement inoffensif, limite qui se fait facilement avoir.
  • Rhoya
     Nom issu de l’arabe "frère". Prononcez "roya", avec un r guttural. Expression instaurant une relation de proximité avec un interlocuteur. Au cuistot, dans une sandwicherie : "Vas-y, khoya, mets-moi plus de viande !"
  • Rodave
    Mot d'origine gitane. Voir / observer.
  • Rotca
    Etym. : verlan du mot "carotte". 1. n.f Arnaque. Mettre (se prendre) une rotca : commettre une entourloupe, ou subir une arnaque. 2. v. Se faire rotca : se faire avoir. "J'me suis fait rotca, j'ai acheté un polo Lacoste, c'était un faux" En parlant de carotte. Ahmed Sylla dans ses oeuvres sur(...)
  • s

  • S'arracher
    Partir.
  • S'en battre les couilles
    Se moquer éperdument de quelque chose, mais en mode vraiment rien à foutre. Ex. : "Moi j'm'en bats les couilles de la politique".
  • Sa mère
    Expression servant à renforcer un propos. Ex "J'suis KO sa mère ! " , "Ouah sa mère, j’ai raté le dernier train".
  • Saigner
    Verbe. Consommer goulûment, profiter au maximum. Ex. : « Il a saigné un grec (sandwich grec) » ou « Il a saigné la voiture de location ».
  • Salou
    Ville de la côte catalane apprécie des jeunes lyonnais pour son ambiance festive.
  • Sauter
    Se faire saute : se faire attraper, en général par la police (région lyonnaise).
  • Scred (en scred)
    Contraction du verlan du mot « discret » (discret, scrédi, scréd) : En cachette ou subrepticement. Ex. : « Il a filé en scréd ».
  • Scred (en)
    Adjectif. Contraction du verlan du mot "discret". (Discret>>scrédi>>scred). Discrètement.
  • Se faire rodave
    Se faire avoir en flagrant délit. (cf www.dico2rue.com)
  • Se la raconter
    Verbe. Se vanter, en actes ou en parole.
  • Se prendre pour une frappe
    Verbe dédié à la gente féminine.  Avoir une haute opinion physique de soi. Se prendre pour un top model.
  • Serrer
     Verbe. Concrétisation physique d’une action de drague. Ex. : « Il a serré la plus belle meuf de la réssoi » (il a serré la plus belle fille de la soirée). (syn. Pécho,) Se faire attraper. Ex. : « Il s’est fait serrer par les keufs » (Il s’est fait arrêter par la police) Se faire(...)
  • Seufs
    Verlan du mot "fesses". Les fesses.
  • Seultout
    Expression, du verlan de "Tout seul". Opposition préventive à tout demande de partage de nourriture ou d’une boisson. "Seultout, seultout".
  • Seum
    Nom masculin, issu de l'arabe signifiant « poison ». 1. Véritable label de colère ou de frustration, il est plus fort que le mot « rage ». Dans une gradation de la colère vous avez : « Avoir la rage », « trop avoir la rage », « Avoir la gera (verlan du mot « rage ») » et enfin « Avoir le(...)
  • Shab
    Amis, compagnons en arabe littéraire.
  • Sheitan
    Nom issu de l'arabe « diable ». Prononcez "chétane". Diable. Par extension, sheitan signifie « turbulent » pour un enfant (expression qui n’est, ici, pas méchante). Pour un adulte le mot désigne une personne qui a du vice.
  • Shtoune
    (Marseille) désigne la cigarette.
  • Sonac
    A Lyon désigne à l’origine les locataires des foyers Sonacotra. Personne qui n’a pas grandi en France. Blédard à Paris.
  • Soum soum
    "En soum soum". Expression tirée de sous-­marin. Discrètement.
  • Srab
    Nom issu de l'arabe "sahbi", prononcez "sarbi" : copain). Genre. « Il a voulu jouer srab le beau gosse ».
  • Starfoullah
    Initialement astaghfirullah ("je demande pardon à Allah"; en arabe) remixé (phonétiquement) en starfoullah.
  • Stepo
    Nom masculin. Verlan du mot « poste ». Même s’il s’agit du verlan du mot « poste », stepo désigne uniquement un autoradio.
  • Sticmi
    Adjectif, verlan de "mystique" 1. Qu’on ne comprend pas. « J’ai calé l’affaire avec la-celle, vas-y elle faisait trop d’trucs sticmi » (J’ai laissé tombé avec celle-là, elle faisait trop de choses étranges ». 2. Le terme peut exprimer un étrange inexpliqué. Ex. : « Y’a trop de bougies(...)
  • t

  • Takos
    Selon plusieurs sources convergentes, le « French Tacos » aurait été inventé par un patron de kebab de Vaux-en-Velin (69), dans la banlieue lyonnaise, au milieu des années 2000. L’association de viandes, de sauce froide et de frites, liées par une crème épaisse à base de gruyère et de crème(...)
  • Tamien
    Résine de cannabis en argot lyonnais.
  • Taper
    Voler. Ex. : « Il s’est fait taper son stepo » (On lui a volé son autoradio). Signifie également « manger », mais avec appétit, ex. : « Taper un kebab ».
  • Tchaf
    Abbréviation de tchafrave signifiant travail en romani. (Lieu : région lyonnaise)
  • Tchalé
    Signifie content, probablement du romani (région lyonnaise).
  • Tchi
    (Marseille) Nom masculin, issue du romain quetchi abrégé en tchi signifie rien “de toute façon à Riaux y’a tchiNara déformation de l’espagnole nada utiliser par la communauté gitane à la même signification.
  • Tchiper
    (origine antillaise). Expression de désapprobation ou d’un mépris souverain. Une expression insolente.
  • tchoin
    Pute, femme de petite vertu, grande séductrice (péjoratif).
  • Tchourave
    voler en argot (région lyonnaise).
  • Téhon
    Nom féminin, verlan du mot "Honte".
  • Teillbou
    Nom féminin, du verlan de bouteille. Le terme définit désormais toute bouteille contenant de l’alcool.
  • Tej
    Verlan du mot "jeter".
  • Téma
    Verbe. Verlan du mot « mater », regarder. Ex. : « T’as téma le dvd que je t’ai passé hier ? ». Aussi utilisé pour attirer l'attention sur une scène ou quelque chose de notable ou de particulier. Ex. : « Téma la caisse ! ».
  • Ter-ter
    Issu du mot "territoire". "Du ter-ter" : au plus proche des réalités du terrain. Ex. : " Lui c'est un gars du ter-ter il sait comment ça se passe vraiment sur le terrain".
  • Tess
    Contraction du verlan du mot "Cité" (cité >>téci>>tess). Ex. : "On se retrouve tout à l'heure à la tess ou quoi ?"
  • Teub
    Nom féminin, du verlan du mot "bite", le sexe d’un homme. Ex. : Avoir une grosse teub.
  • Teum
    Verbe. Déclinaison du mot « téma », verlan du mot « mater ». Regarder. S’emploie souvent dans une situation d’immédiateté. « Teum la meuf » = regarde la femme ( dans un contexte c’est sur le vif, sans doute une femme qui passe). Pour renforcer l’immédiateté de l’action que vous suggérez,(...)
  • Tieks
    Nom masculin, contraction du verlan du mot « quartier ». : Quartier, tiécar (verlan), tieks. « Wesh les gars, rendez-vous au tieks ou bien ? ». Terme d’appartenance urbain très fort. On ne parle de tieks que si c’est son quartier et pas un autre.
  • Tiep
    Nom féminin, du verlan de pitié. Faire tiep : susciter une pitié un brin moqueuse. Ex : « Tu fais trop tiep, il a marché seultout jusqu'à la gare sous la pluie».
  • Tiéquar
    Nom masculin. Verlan du mot "quartier".
  • Tiz
     Nom féminin, dérivant du verbe "tiser" qui signifie ajouter du combustible dans un four. Alcool. « Lui il aime trop la tiz ».
  • Tizer
    Verbe, dérivé du verbe "tiser" qui signifie ajouter du combustible dans un four. Boire de l’alcool. Cf. Tiz, Tizeur(euse).
  • Tof
    Nom. Verlan du mot "photo".
  • Toubab
    Personne de couleur blanche (verlan de toubab, utilisé par la population noire dans certains pays africains pour désigner les Européens blancs au singulier comme au pluriel). Signifie à l'origine "docteurs" en arabe, le singulier "toubib" est utilisé en argot français depuis longtemps ;(...)
  • Traquer
    Peur en argot lyonnais.
  • Trave
    Abréviation de "travers". (Région lyonnaise)
  • Treha
    Nom arabe signifiant "une correction". Mettre une treha : mettre une correction. En phonétique, le "r" du mot est roulé comme en espagnol et le "h" est un "r" guttural.
  • Trépanés
    Fous (région lyonnaise). C'est également le nom générique d'une opération chirurgicale qui consiste à pratiquer un trou, grâce à un appareil — de type foret — appelé trépan, dans la boîte crânienne ou à enlever un morceau d'os crânien afin d'accéder au cerveau, notamment pour soulager une(...)
  • Trique
    Erection dans sa signification vulgaire quelque chose de bien en argot lyonnais.
  • Trop
    Adverbe. Terme emphatique qui renforce l’idée développée dans la phrase. « Avoir trop faim », « Être trop fatigué », « Être trop véner (énervé) », « Trop pas ».
  • Tu crois qu’c’est la fête
    Expression qui s’utilise pour remettre une personne à sa place quand on estime qu’elle est allée trop loin.
  • v

  • Vago
    Voiture, du romani signifiant wagon à l’origine.
  • Vailltra
    Nom. Verlan du mot « travail ». Travail. Signifie également, de façon superlative, « faire l’amour », ex : « La meuf, je l’ai bien vailltra hier soir »
  • Vas-y
    Expression qui marque une exhortation « Vas-y, viens on y va ? », « Vas-y, tu saoules ! ». Peut également signifier l’approbation (question « Vas-y, on va en cours. » Réponse : « Vas-y !») ou l’exaspération (Va-yyyy).
  • Vaulx
    Vaulx-en-Velin, ville emblématique de la banlieue est de Lyon, l’une des premières à avoir connu des révoltes urbaines en 1992.
  • Vénère
    Véner [vénère] : verlan du mot « énerver ». Être très énervé par quelqu’un ou quelque chose. Ex : « Il m’a trop véner » ou « Il est trop véner » ou « Lui faut pas l’véner ». Superlatif servant à renforcer un sentiment ou une narration. Vous connaissez pas Véner ? La caillera plus(...)
  • Veuch
    Cheveux en verlan.
  • Victimiser (ou victimer)
    Verbe. S’emploie pour parler d’un souffre-douleur passif d’une personne ou d’un groupe, ex. : « A l’école, Mounir se fait victimiser par les autres ». Mounir se fait sans doute, ici, racketter ou frapper tous les jours.
  • Vieux, vieille
    Adjectif. Moche, risible. Ex. « Il est arrivé avec un d’ces vieux pulls » ou « La meuf elle avait trop un vieille tête ». Pour accentuer le sens, placer un accent tonique sur le « v ». « Le mec il avait trop une vvvieille tête »!
  • viré (T’as )
    A l’ origine t’as viré de la carafe, tu es devenu fou (région lyonnaise).
  • w

  • Wesh
     [ouèche] adv. : vient de l’arabe « wesh » (« Quoi ?»). En fonction du ton et du contexte, il peut signifier : « quoi de neuf ? », quand il est accompagné d'un "bien ou quoi", "la famille", "bien ou bien"... Ex. Wesh les gars bien ou quoi?", "Wesh la famille" (s'emploie même si la(...)
  • y

  • Y'a moyen
    Expression. S'emploie tel quel, il signifie : "Est-ce que c’est possible ?" ou "Y a-t-il une possibilité de (que)?". Ex. : "Wesh cousine, y'a moyen que tu me lâche ton 06 ?"  Ex : « Y’a moyen que tu prêtes ton sac ? » ou « Avec cette meuf, y’a pas moyen » (c’est grillé pour vous).
  • Y'a Moyen de moyenner
    Expression. Négocier, s'arranger (même dans le domaine amoureux). « Y’a moyen de moyenner ? » ou « Avec cette meuf, je vais voir si y’a pas moyen de moyenner »
  • Yorko
    Père , terme originaire du romani.
  • z

  • Z
    Nom masculin ou féminin : Un(e) Zaïrois(e), à savoir une personne ressortissante de l’ex-Zaïre, aujourd’hui la République démocratique du Congo (RDC).
  • Zlataner
    Verbe. Maîtriser outrageusement son sujet. Néologisme issu du joueur de football suédois, Zlatan Ibrahimovic, connu pour ses nombreux coups d'éclat footballistiques. Ex : "j'ai zlatané le contrôle de maths"